Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 15:47

La folie et la grâce....

Dernièrement, j' ai " halluciné " ! je croyais avoir remis ma carte d'identité à cette employée de la maison communale et il n' en était rien. Sur le moment j' en étais persuadé, j' avais devant mes yeux une image de cette carte d'identité que je tendais à l'employée .
Cependant, il ne m' a pas fallu longtemps pour la chercher et la retrouver dans la salle d'attente.
Les phénomènes de ce genre sont normaux et il n' en faut pas grand chose, en général, pour que nous nous rendions compte de nos erreurs.

Qu' en est-il de ces phénomènes hallucinatoires avec le morgellon comme nombreux sont ceux qui l'affirment, sans toutefois avoir approché de près cette étrange maladie.

Que dit wikipédia à ce sujet ?
La maladie d Ekbom est évoquée ainsi que la parasitophobie . Le ton général ne laisse guère de doute, nous sommes là en présence d'une maladie psychiatrique.

La parasitophobie à ses critères mais ceux ci correspondent ils aux critères des personnes atteintes du morgellon. ?
La maladie d'Ekbom concerne principalement des personnes âgées de plus de 60 ans or ici nous savons que des enfants et même de bébés sont atteints.
De plus, les symptômes, très caractéristiques, sont identiques pour un grand nombre de personnes, des milliers et tous ceci n'a débuté qu'en 2002, un peu partout dans le monde, ce qu' aucune théorie psychiatrique ne peut expliquer. La parasitophobie existe depuis longtemps et ceci constitue un phénomène nouveau.
Les symptômes tels qu'ils sont décris sont assortis de nombreux échantillons ( grains noirs , choses dures indéfinissables, parties d'insectes, fils de couleurs animés ou non) très identiques les uns avec les autres, ceux d' ici et ceux de là-bas.
Au niveau psychiatrique a t' on déjà rencontré un tel phénomène ?
Les filaments trouvés dans, ou sur la peau de ces personnes sont décris par les médecins comme pouvant être des fibres de coton.
Ces personnes se mettraient elles mêmes ces fibres de coton dans la peau ?
Toujours les mêmes couleurs, toujours du coton ?
Le domaine des textiles c' est de loin pas seulement du coton et des couleurs basiques telles le rouge, le bleu, le noir ..? Jamais de polyamide ou autres ?
Ces personnes atteintes du morgellon feraient elles un tri ( toujours le même) dans le choix de ce qu' elles vont se mettre dans la peau ?
Pourquoi choisiraient elles toutes du coton et toujours les mêmes couleurs?

Oui, c'est facile à dire que le morgellon n' est autre que de la parasitophobie, sans pouvoir l' argumenter en aucune manière si ce n' est celle d'une certaine ressemblance.
Par le "bon sens" il faut bien reconnaître que les arguments psychiatriques font défauts et ne remplissent pas les conditions déterminées par ces théories.

A propos de wikipédia, notons que de nombreuses fois des personnes atteintes du morgellon ont essayé de se faire entendre et faire valoir d'autres arguments que ceux mentionnés par wikipédia.
Le parti pris est non seulement manifeste mais en plus il est alimenté par une sélection constante des informations, un refus de tenir compte d'informations allant dans le sens du morellon en tant que maladie physiologique
Pour peu, nous pourrions penser à une volonté de nuisance, de conspiration pour que cette maladie ne soit pas reconnu pour ce qu'il est : une nouvelle maladie physiologique que les sciences ne peuvent encore expliquer.

Prendre officiellement au sérieux cette maladie revêt une importance capitale pour notre santé à tous et pour ceux qui déjà en souffrent.
Faire des analyses poussées des échantillons prélevés directement auprès des personnes morgellon, faire appel à des scientifiques de différentes disciplines disposant d' un matériel de pointe, visionner toutes les vidéos et témoignages à son sujet, prendre en considération toutes les analyses médicales indiquant les multiples co- infections de ces personnes...ce ne serait là que le début d'une nécessaire recherche scientifique .
Jusqu' a présent l' origine et les vecteurs de propagations du morgellon nous sont toujours inconnus.
C'est à dire que n'importe où, n'importe comment, nous pouvons en être atteint .
Nous sommes dans une parfaite ignorance de ses temps d'incubation, de son developpement et de ses incidences sur les plans de la santé physique et sur celle de la santé mentale.
Les traitements préconisés par les quelques médecins qui s'en soucient sont principalement des antibiotiques, des cocktails qui peuvent endiguer les symptômes, apportent des rémissions, des améliorations mais qui , hélas, ne guérissent pas.

Non, le morgellon n' est pas une maladie hallucinatoire et nous avons tous, tout à gagner à ce qu'elle soit reconnue et étudiée.

Vu notre contexte, cela pourrait prendre encore du temps si nous n' agissons pas avec plus de fermeté, de conviction.
C'est pourquoi je vous demande de bien vouloir écrire vous aussi, lecteur, à la ministre de la santé madame Maggie Deblock. Son adresse figure en bas de page.
Au plus nombreux nous serons à faire une telle demande au mieux nous serons entendus .

Les médias sont une autre piste . Là aussi nous pouvons pointer une volonté de ne rien dire au sujet du morgellon, de ne pas en parler, de ne pas informer le citoyen.
C'est là un autre sujet de préoccupation et une autre voie d'actions.

Comment faire ?
A chacun son degré de lucidité, ses compétences et sa détermination.
Agissons et le reste suivra.

Le morgellon n'étant pas une maladie mentale, bien qu'elle puisse y conduire, où est la grâce ?

Les maladies d'une manière générale contribuent au développement des sciences et pas seulement de la science médicale.
De nos jours, les nanosciences et les nanotechnologies sont en train de changer la face du monde, à tous les niveaux, du plus petit, celui de notre consommation individuelle et quotidienne à ceux qui se situent aux sommets des préoccupations de nos gouvernements .
Les grands problèmes de notre époque tels que la santé, l'énergie, l' épuration des eaux, la dé- pollution, l' économie ne peuvent plus faire abstraction de ces nouvelles et inouies possibilités.
Des recherches sur le morgellon, là où des processus liés aux nanotechnologies sont impliqués, feraient avancer les connaissances scientifiques.
S' en priver est une folie et s' en charger est une grâce .

Quant aux personnes qui en souffrent comment peuvent elles en recevoir de la grâce, en vivre d'une manière plus belle, plus forte, plus dense ?
Le morgellon par sa rareté, sa nouveauté et tout son contexte questionne et renvoi à une notion de sens, à des notions de responsabilité civile et de fraternité.
C' est beaucoup et cela à du poids dans la vie d'une personne.
L'épreuve est terrible pour certains, un peu moins pour d'autres selon le degré d'affectation et les résistances personnelles à la maladie.
Cependant il me semble bien que toutes, hormis celles qui en succombent ou qui sombrent dans la folie, bénéficient d' une élévation de conscience.
La souffrance engendre également de la compassion. C'est là quelque chose de fondamental pour l'humain et ceci ne demande aucune explication. C' est d' une pure logique. À moins d' être un être borné, egoîste et sans scrupule, nul ne peut rester indifférent devant la souffrance d'autrui.
La grâce pour les personnes qui sont atteintes du morgellon c'est de se rendre compte de la présence de ce mystère dans leur vie. Mystère qui les concernent directement mais qui concernent aussi un nombre incalculable de personnes.
Ces personnes ne sont elles pas des "élus" de la grâce Divine ?
Ces pauvres petites victimes du " très haut " auraient elles un rôle à remplir dans l'ordre des temps. ?
Dans un cadre spirituel nous pourrions avancer qu' elles ont été désignées, choisies, et c' est pour cela qu' au-delà de leurs épreuves elle bénéficient plus que bien d'autres d' un souffle subtile, d' une présence invisible et d' une divine compassion dont un jour elles en recueilleront les fruits.
Et ce sera pour l'éternité.

Demain ...

Oui, demain, les médias se mettront en chasse d'informations et les médecins chercheront parmi tout leurs patients lesquels pourraient bien être porteurs d'une telle contamination.
L'heure vient où la vérité sera clamée et qu' ainsi ce soit également une élévation de conscience pour un grand nombre d'individus.

Dés lors, madame la ministre, je vous prie de prendre les devants. Je répondrai prochainement à votre mail .
Dites vous bien que ce sera tout à votre honneur que de veiller à ce que le morgellon puisse être étudié, analysé comme il se doit.
Concrètement, sachez qu'il y a des personnes atteintes du morgellon, en Belgique, qui sont volontaires pour de tels examens.
N'hésitez pas à prendre contact avec le professeur Abra… ainsi qu'avec le docteur Bouchez. Ce médecin qui exerce à Bruxelles soigne ( comme il le peut ) plusieurs personnes atteintes par le morgellon. Vous trouverez leurs coordonnées sur mon mail précédent
Leur témoignage à du poids et ils attestent par leur travail, de la véracité et du mystère de cette maladie.
Cordialement ...

http://www.belgium.be/fr/la_belgique/pouvoirs_publics/autorites_federales/gouvernement_federal/composition_gouvernement/index_maggie_de_block.jsp

Une pétition qui nous concerne aussi ... la Lyme est présente chez de nombreuses personnes ( 85 % )atteintes du morgellon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rushes.infos 11/05/2015 22:23

« Dans le désert, tu peux mieux sentir ta peine, car il n’y a personne pour te l’infliger… », chantait le célèbre groupe de rock californien « Crosby Still Nash&Young » dans les années 60. Et depuis, rien n’a changé car le désert est éternel. Sam Saraindead, un exilé fiscal français, vit caché sous une fausse identité au fin fond des terres arides du Nouveau Mexique. Bon cavalier, musicien, il circule anonyme parmi la faune truculente des autochtones, pour la plupart des marginaux ou des exclus, des trafiquants de marijuana, ou encore des retraités migrateurs en mobil home à la recherche de soleil pas cher. Sam se croyait à l’abri de tout, mais un drame le précipite dans une fuite effrénée. Ce périple deviendra au fil des jours un véritable enseignement initiatique qui mènera le narrateur à épouser peu à peu la cause amérindienne et la vision du monde de ces peuples dont la pensée magique et les pratiques chamaniques restent vivaces face aux oukases d’une société américaine devenue inhumaine et oppressante. Un plaidoyer et un constat en forme de thriller noir ou les Morgellons un le premier rôle : http://www.leseditionsdunet.com/product.php?id_product=3347

Alfalfa 12/05/2015 10:32

Ola,

Les contes et les romans s'inspirent souvent d'histoires vraies. C'est utile et important car sinon elles se perdraient dans la nuit des temps. Merci à cet auteur de contribuer à ce que le morgellon, cette étrange maladie, soit connue d'un plus grand publique et à vous pour ce partage.
Cordialement.