Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 09:54

La nuit...

Est ce le vent ? un soufle lointain ? D' où me vient cette voix ?

Le morgellon me harcèle, il m' obsède .

La nuit, je me réveille. Mon corps gémit, mes membres sont douloureux. Je me gratte jusqu'au sang, je me retourne sans cesse, je pense . Les images se suivent, c'est ma vie que je revois.

Je me souviens. Les réminiscences sont fortes ; Elles arrivent comme un vent violent. Elles bousculent et renversent mes idées et mes rêves.

Je voudrais crier. C'est un songe que de croire que demain peut exister. 

Là, tout est là . C' est une matiére gluante et mouvante. Elle brille et dispense une lumiére verdâtre. Elle enfle et se retracte. Je transpire. Ce n'est pas de la peur, ni de l'éffroi qu'elle m'inspire. C'est du dégout. 

J'éprouve une grande colére. Mes poings s'ouvrent et se ferment.

Vais je abandonner cette partie, cette lutte avec la bête ? Je sens son triomphe, c' est comme un soufle brûlant sur ma nuque. Elle rît . Elle ricane.

Sa face est hideuse, j' y reconnais la face du monde et ses vilénies. J' entends des cris, ce sont des cris d'enfants. Pourquoi crient ils ainsi ? Est ce de la faim ? Ont ils soifs ? Je vois des mains tendues, des mains de femmes.  Elles se tendent, suppliantes. A qui s'adressent elles ? vers quels sauveurs ces mains se tendent ? Elles implorent mais c'est en vain.

Je vois des routes défoncées, des orniéres profondes, des ravins où gît d'étranges carcasses.

Je pleure, je suis un enfant moi aussi. La colére est revenue, je crie . Ce n'est pas de l'effroi. C'est du dégout.

La nuit est profonde . A t' elle une fin ? j'attends l'aube depuis si longtemps. Je cherche une lumiére, une couleur qui pourrait me ramener de l'autre coté.

L'autre coté ! je me souviens. Je viens d'ailleurs. Et si je suis ici c'est que je l'ai voulu . Je l'ai désiré . 

Mon corps s'est apaisé . La bête a disparu. 

Elle croyait m'abattre ! Mais je me souviens et je sais . Je suis venu pour combattre . Je regarde mes bras et mes mains. Je suis un vivant. Je suis un guerrier.

Ma mémoire est mon allié. j' écoute à nouveau les chants de cette nuit. J' y entends des chants d'hommes et de femmes. 

Mon coeur respire, mon âme exulte. Je sais, je marche vers la victoire. Vers un jour sans douleur mon esprit s' étire.

Que m'importe cette angoisse et cette tristesse, je me souviens maintenant ! J'ai rassemblé les piéces du puzzle, je lis et je m'émerveille.

Ma mémoire m' a aidé, le souvenir de ceux que j' ai aimé, le regard d' un frére, le sourire d'un ami, les rires de mes enfants, la chaleur d'un corps, des jambes tendues et douces au toucher, l'enivrante beauté de la mer, le déchainement de ses flots, une pelouse d' un vert tendre et lumineux.

Ma mémoire avait besoin de signes pour que je puisse me réveiller. L'eau étincellante et la parole d'un ange y ont contribué. Mais plus que cela c'est un déchirement qui m' a ouvert les yeux .

Mon seigneur, lui, le christ, a mis son baiser sur mes lévres. J' étais mort et il m' a réveillé !

Ce mercredi, j'ai un rendez vous avec les psychiatres de M. à la clinique T. 

En fait de collaboration nous sommes plutôt à l'étroit. En plus de 50 jours ce sera seulement le deuxiéme entretien que nous aurons. J'ai envoyé des mails avec des informations sur le morgellon. Je n' ai recu aucune réponse.

Certes, ils doivent être débordés de travail. Les demandes d'interventions en psychiatrie sont de plus en plus nombreuses. C'est une évidence, cette sociéte est devenue psychotique.

Nos gouvernements et nos médias jouent dans le puéril. Les problémes fondamentaux sont délaissés . 

Qui connait les chemtrails en Belgique ? Quel quotidien en parle ? Le morgellon peut s' y mouvoir en toute quiétude, la loi du silence le protége. Il se nourrit de mensonges et d'obscurantisme. 

Le jour se lève, une douce lumiére a enchanté mon réveil et m' a redonné vie.

Ton baiser sur mes lèvres, jamais je ne l'oublierai.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires