Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 15:35

Nous y voilà ! J ' ai récupéré mon mac et je suis prêt.

j'ai corrigé sommairement mes derniers articles. j' y reviendrai, peut être .

 

Demain, c ' est un jour particulier pour moi et pour d ' autres.

Le vendredi....un jour que je consacre plus spécialement à la priére, la méditation, le jeûne et l'action cela en fonction d'un objectif précis : la maladie du morgellon et les chemtrails comme cause probable de celle-çi.

Je ne suis pas seul à agir ainsi. Enfants , amis, sympathisants et collégues de forums s' étendent sur la toile de l' internet, au- delà de ce que je peux imaginer.

Un nombre indéterminé, insondable, comme celui des personnes contaminées par le morgellon.

"Disease morgellons", disent ils là-bas, aux USA, au Canada, en Australie et ailleurs.

 

 en  prélude.....les chemtrails , le morgellon , une conspiration peut être, un canular certainement pas .

 

 link

 

Lettre au professeur Verbanck,

 

 

Ola professeur,

 

Je vous écris au sujet de la maladie du morgellon, et de l' hospitalisation de mon épouse , madame  M. dont vous avez les références dans le mail que je vous envois aujourd' hui.

 

J 'ai choisi de rendre publique cette lettre car si je suis outré, indigné et inquiet quant à la maniére dont mon épouse a été " soignée " dans ce service de psychiatrie dont vous en êtes le directeur, je ne suis pas le seul à partager cette opinion et ce sentiment de révolte.

Nous sommes nombreux à nous soucier de ceux qui souffrent de cette maladie  et de la maniére dont ces personnes sont traitées par le corps médical.

 

Professeur connaissez vous la maladie du morgellon ?

Le docteur Preux vous en a t' elle informée vu que je lui en ai parlé lors de notre unique entretien, celui du début de l' hospitalisation de mon épouse ?

Et si vous en prenez connaissance comment ce fait il que vous n' en étiez pas informé ? Cette maladie est apparue en 2002 aux USA . Cela fait 10 ans déjà que les premiers cas ont été révélés.

Il s'agit d'une maladie fort controversé mais qui souléve d' importantes questions pour la santé publique, qu ' elle soit physiologique ou psychique, c' est pareil.

 

Avez vous si peu de temps disponible pour pouvoir vous informer sur les nouveautés en matiére de santé mentale ?

Ou y aurait t'  il une autre raison propre au morgellon ?

 

Nous sommes de plus en plus nombreux à croire qu' il s'agit d'une maladie physiologique, réelle et non pas imaginaire.

Nous sommes inquiets de cette méconnaissance par la médecine traditionnelle à son égard et de ce rejet que subissent les personnes qui en sont atteintes, de cette non reconnaissance de leurs vérités, de leurs paroles, de leurs symptômes, de leurs souffrances.

 

Voici comment l' hospitalisation de mon épouse c' est passé, selon mon vécu et les témoignages de nos enfants .

 

D'abord, je suis " scandalisé " de n' avoir pu rencontrer le psychiatre qu' une seule fois, en début d' hospitalisation.

Le rendez vous suivant a été annulé par le docteur en derniéres minutes. Nos enfants avaient été conviés à ce rendez vous, c'était important pour nous 

Par la suite, je n'ai plus été contacté par le docteur . Mes appels téléphoniques ont à chaque fois été vains, le docteur étant difficilement joignable .

Pendant cet entretien, auquel participait également un assistant social, j' ai, bien entendu, parlé du morgellon.

ils allaient se renseigner à ce sujet...

 

Professeur , trouvez vous cela normal ? Un seul entretien et puis le silence des ..." bourreaux ", comme disait mon épouse en parlant des infirmiers.

Oui, quel dommage que le morgellon et ses aberrants symptômes n' ont pas pu être observés.

Quel dommage car de cette maniére il n' y  avait pas moyen de distinguer entre les symptômes mentaux (la confusion, le brouillard dans la tête, la fatigue parfois extréme, les douleurs, les troubles du sommeil, l'ultrasensibilité aux bruits électriques voir à certaines ondes électromagnétiques ....) propres au morgellon et les symptômes liés à la décompensation de mon épouse et à son alcoolisme réactionnaire.

 

Pourtant n' y avait il pas là une magnifique occasion pour " observer ", voir ses "choses" qui sortent de la peau d'une personne contaminée ?

Dans ce cas là tout aurait été différent. Le morgellon aurait pu être reconnu pour ce qu'il est : une maladie physiologique et non imaginaire.

Notez, l'année dernière déjà mon épouse avait été hospitalisée à l' institut Titeca, rue de la luzerne, sur ordonnance du juge également et suivant ma demande et celle de nos enfants.

Ce fut la même histoire.

Un jour mon épouse a signalé à l'infirmiére qu'il y avait des " fils noirs" qui sortaient de sa peau en dessous du sein.... ce fut bien inutile.  " Oh ce n'est que des cheveux, madame " s' est elle entendu dire. 

Si cette infirmière avait été informée convenablement du morgellon, elle aurait certainement regardé cela bien autrement. Pour le moins , elle aurait été voir de plus près ....Les psychiatres n'avaient même pas jug bon d' en informer le personnel soignant. Une misére pour la conscience professionnelle et pour l' éthique médicale.

Là aussi j' avais vainement parlé du morgellon !

Aucun retour et pourtant j' avais envoyé des références de sites et de livres, pas seulement de sites "conspirationnistes", d'autres sites comme celui de Clifford Carnicom, ce chercheur qui a publié d'intéressantes informations scientifiques sur le morgellon ou de Marc newman en Allemagne.  

 

link

 

Des photos, des vidéos, mon témoignage sur ce blog.....rien n' aura servi à casser le mur de l' indifférence, du tabou ou du secret !

Et cependant je me dois de vous dire que sa cure de désintoxication ainsi que le solian avait bien amélioré son état mental.

Le séjours de deux fois 40 jours avait été pénible mais il avait amené des fruits ou pour le moins un temps de rémission, non pas pour le morgellon mais pour son équilibre mental.

 

Et  à Brugmann ? Quels examens médicaux lui ont ils été proposés ? je n' en sais pas grand chose, cependant permettez moi de vous signaler ceci :

Les examens de sangs basiques , comme ont fait d' habitude , ne révèlent rien de la maladie du morgellon.

Toutes les personnes qui connaissent un tant soit peu cette maladier savent cela. Il s' agit de cherche, d' analyser, autrement.

Même chose pour les examens dermatologiques courant. Une consultation chez un dermatologue "ordinaire" n' apporte guére de résultats, à moins que celui ci ai été sensibilisé à la réalité de cette maladie . Les biopsies, non plus ne révélent rien.

Et je ne peux malheureusement pas vous dire pourquoi.

 

Quant mon épouse est sortie de ce séjour à " l' unité 76 ", le 23 juillet, était elle prête pour affronter sa réalité ?

 

Directement, elle a déclaré qu' elle ne prendrait plus son neuroleptique. Sa belle ordonnance était bien inutile.

Ceci avait donc échappé au personnel soignant alors que déjà avant de sortir elle réchignait à prendre son traitement ? 

Avait elle un relais psychiatrique, un autre rendez vous avec le docteur Preux ou avec un psychiatre extra-muro ?

Mais non même pas .

J'ai lu que vous étiez savant en matiére d'alcoolisme . L'étude et le traitement de cette dépendance vous est donc familier.

Vous savez, professeur, combien l'alcoolisme dans ses composantes diverses, génétique, physiologique, psychologique, culturelle et sociale est à prendre en considération .

Cette problématique a t' elle été abordée durant son séjours ?  cet alcoolisme était notoire cependant.

Savez vous que mon épouse consommait du vin pendant son hospitalisation. En moindre quantité certes,  mais quand même, cela devait sûrement bien se sentir, si pas se voir lors de ses retours  à " l' unité 76 ".

Les derniers soirs , elle rentrait titubante....et cela n' a pas suffit pour que le médecin décide de prolonger son séjours !

 

Est ce normal de laisser sortir ainsi une personne pour laquelle il y a eu une ordonnance de mise en observation en psychiatrie étant donné une situation de danger ?

De plus, nous n'avions pas encore récupéré notre logement.

Mon épouse n'avait donc pas d'endroit où se loger en sortant. Et pourtant cette situation était connue du service social. Il est vrai que nous étions en juillet , un mois de vacances ...

 

Vous vous rendez compte de cela , professeur ?

Heureusement une de nos filles a pu l' accueillir mais ce fut très difficile à vivre car sans traitement, sans aucune autre aide, les délires de persécutions ou plutôt d' autodestruction ont rapidement repris le dessus.

 

Aujourd' hui je suis loin, au Portugal, je m' y repose comme je peux .

Mon épouse va mal, mentalement et sans doute aussi physiquement. Elle occupe notre petit logement situé dans une copropriété. Je n' y avait plus de place. J' ai essayé la cohabitation deux  jours et deux nuits, ce fut l horreur, une nouvelle fois.

Son agressivité était telle que j' avais du m' enfermer dans une chambre pour échapper, non pas à une agressivité physique mais psychologique, à ses cris, ses projections, ses fantasmes, ses élucubrations, ses accusations démentielles...

Professeur, avec ses troubles du sommeil propre au morgellon , mon épouse peut passer deux nuits sans dormir et en gesticulant sans arrêt ...

 

Aujourd'hui c' est mon heure . Je me suis retiré dans ma cabane si lourde de chaleur et remplie de tant de souvenirs .

Je revois ces neufs années de drames, de souffrances, de pertes que nous avons subi et je repense à toutes ces visites médicales, à tous ces médecins que mon épouse et moi même avons rencontré et je me dit que cela doit changer.

 

Un tel désaveu, une telle ignorance d'une maladie si terrifiante dont ne sait ni d' où elle vient, ni comment elle se propage, est inacceptable. 

 

Sachez aussi, que  non seulement je ne vous connais pas mais qu' en aucune maniére je ne voudrais porter atteinte au sérieux avec lequel vous menez votre charge de directeur ni mettre en doute vos compétences et votre honneur.

Simplement , vous êtes dans un systéme que je remet en question .

Je vous prie d 'excuser les propos quelque peu accusateur que j 'ai tenu mais ils me paraissent légitimes et fondés.

Je suis un homme ordinaire et je m'exprime comme je peux dans une situation qui est plutôt extraordinaire.

 

Professeur, je vous serais gré de me faire part de votre avis au sujet de cette maladie et sur ce récit d'hospitalisation.

Je compte écrire prochainement au ministre de la santé au sujet du morgellon et j' imagine que je lui ferai part de votre réponse.

Je suis décidé à rendre publique, au mieux de mes capacités, cette maladie et ses causes probables .

 

Ce que j'ai découvert au sujet des chemtrails m' a convaincu qu'il y a de la consistance dans toutes les informations qui circulent actuellement sur internet à ce sujet.

Quant au lien possible entre le morgellon et les OGM , là aussi il serait bien nécessaire de savoir ce qu'il en est ?

Biopesticides, arme secréte non létales de haute technologie, maladie d'E.T.... allez savoir ?

Oui, professeur, nous sommes dans des scénarios de science fiction mais c' est réel, c'est le monde d' aujourd'hui .

C' est les prouesses technologiques et les avancées phénoménales des sciences liées à l' infiniment petit qui rendent tous ces scénarios possibles .

 

 

Je vous prie d'agréer mes sincéres salutations .

 

 

 

 

Un peu de chemtrails, docteur ?

 

 

Reprendrez vous encore un peu de morgellon ?
308704_100880290026634_1715435145_n.jpeg430190_10151112033494549_1731975691_n.jpeg
Pour mes amis de "planéte révélations"
link

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire HENRION - ACSEIPICA 11/09/2012 15:47

Bonjour, Nous avons reçu un email il y a quelques jours de l'auteur de cet article, auquel je voulais répondre, mais le mail a disparu; je n'arrive vraiment pas à le retrouver. Aussi je répond par
ce commentaire et vous invite à nous renvoyer votre message. Coridalement