Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 20:38

Voila presque deux  mois que j'ai quitté la Belgique pour retourner au Portugal .

M., ses derniéres paroles, au téléphone, étaient des paroles d'amour. 

Cela fait du bien .

Ô oui, que cela fait du bien. J' y croyais et je n' y croyais plus. Une superposition d'états !

Son passage dans un hôpital psychiatrique a été difficilement organisé. Son séjours aura été bénéfique pour sa santé mentale. Les conditions draconiennes de cet internement obligatoire et les neuroleptiques auront permis un sevrage d'alcool et l'ont sorti de cette grande perturbation mentale si proche d'une psychose.

Cependant la maladie du morgellon aura été niée par les médecins. J'ai donné des explications, des références de sites, d'un livre ...sans que je ne reçoive la moindre réponse consistante, seulement de vagues considérations et aucune observation sérieuse.

Finalement après deux mois d'hospitalisation le médecin et l'assistant social ont donné leurs accords pour la fin de son internement avec un suivi extramuro.

M. s' en est sortie en niant elle même sa maladie. C' était devenu une condition de survie. Elle n' en pouvait plus dans cet univers trop incohérent et avec cette nourriture de  "grand mess ", chimique et artificielle. 

Nous nous sommes donc retrouvés dans nos petits chalets de pierres à partager nos amertumes et à devoir faire face à de nombreuses difficultés. 

M. a vite abandonné son traitement allopathique et l'état dépressif est revenu. Normal.

Doublement normal .Les conditions de logement assez précaires, les problèmes de toutes sortes plus les multiples souvenirs douloureux, la conscience de ce que nous avons perdus donnaient à notre mental tant de lourdeurs. Comment dans cette situation ne pas déprimer, perdre l'espoir ? 

Mais notre histoire est une histoire spirituelle avant tout. C'est là qu'il faut chercher, regarder, distinguer ce qui est important.

Le morgellon est une histoire extraordinaire. Les aides le sont tout autant, de la même manière. Les aides que j'ai reçu me viennent des anges. Why not ? Les anges ... curieux sujet. Certains ont des ailes, d'autres ont des mains et d'autres encore n' apparaissent que dans la communication virtuelle. ( merci à toi Py pour ton soutien , tes encouragements)

J'ai reçu de l'aide financière, de mon frère et d'un ami de longue date. Ainsi, j'ai été mis à l'abri d'une certaine misère qui me guettait. Pour un temps . J'ai donc pu acheter une voiture d'occasion pour M. et un ordinateur portable. 

M. avait plusieurs projets, travailler, revoir des amis, reprendre une vie plus sociale, écrire.. Aujourd'hui nous en sommes loin. La vie en Belgique, en ville ou au "parc" c'est dur, trop dur pour elle. Notre entourage d'amis s' est aminci au fil des ans, sa famille est proche géographiquement mais bien éloignée affectivement. Nos enfants ont leur vie et leurs occupations. Ils ont déjà été si éprouvés que nous ne désirons pas peser davantage. 

Le morgelllon, M. en est elle guérie ? Quel soutien à t' elle Belgique ? Une visite chez un psychiatre tout les 15 jours cela va t' il la guérir ? Qui se préoccupe réellement de sa situation ?

M. a renoncé à tous ses projets d'intégrations.

Cette situation reste difficile. Il va falloir gérer cet état dépressif, une confusion normale et extranormale dans les pensées, un risque de rechuter dans une dépendance au vin, le retour dans un lieu où nous avons vécu tant de drames, l' adaptation à ce logement "de fortune", aux conditions d'hygiènes assez basiques, les cendres de notre maison à nettoyer, le jardin et les terres à l'abandon, le problème des animaux à garder ou non, les travaux d'étanchéité de nos abris de jardin, les tracasseries administratives, les ressources financières proches du minimum vital, la poursuite des soins pour contrer le morgellon, sa santé physique et mentale, la mienne et ...ma contamination éventuelle ? Quel projet de vie pour elle, pour moi ?

Je relativise...

En Belgique je craignais les idées suicidaires.  Ici, c'est passé. L'aide des " anges", le retournement affectif de M., l'air et le soleil, la terre, l'eau et les cieux ...je respire. Enfin. Quelle merveille que d' être ici, dans un lieu béni, sur une terre propre, seulement envahie par des herbes et des fols herbes. Cette terre est belle et la mer est proche. Ses parfums sont délicats et ses couleurs sont sources de joies, ses cieux et ses lumières sont des joyaux pour le regard. Ils ouvrent l'esprit et le coeur. Je suis dans un pays libre. Un pays où je ne suis ni persécuté, ni harcelé, ni emprisonné pour trois fois rien. Un pays où l'on peu parler, manger, boire et même fumer sainement.  C'est là un grand bonheur, une "chance" à méditer ...des remerciements à donner .

J' écris encore de temps en temps. Je continue de m' informer et d' informer via des forums. Les réponses sont toujours parcimonieuses, c'est normal.

Mes contacts sur facebook sont fructueux. Il y a là une petite communauté de gens contaminés qui se battent et échangent plein de remèdes.

Quelque chose de nouveau m' interpelle là aussi. J'ai voulu revoir des vidéos sur le morgellon, sur youtube, celles de Toniwonie notamment. C'est curieux , toutes ses vidéos ont disparues ou ont été remplacées par une vidéo montrant une grosse araignée au plafond... Toniwonie que t'est il arrivé ? est ce là une autre manière de dire que mentalement tu vas mal, toi aussi ?

 

Anecdote !

J' ai recu la facture de l'hospitalisation de M. en psychiatrie, 3 jours à l'hôpital de Portimao en février.  666,..16 euros ! Le libellé de la facture mentionne une hospitalisation pour un abus d'alcool. ?

C' était le matin quand nous sommes entrés à l'hôpital de Portimào.  M. était "remuante" et très vite le docteur de garde lui a administré un traitement de calmant genre "gros coup de barre ".  ( 4 "gardes"  lui étaient tombé dessus ) . Elle est restée 3 jours dans cet établissement. Aucun dialogue n' a été possible. Aucune de mes explications n'a été entendues...le morgellon a été complétement nié. Pour eux, l'alcool expliquait tout...  

Voila pourquoi je payerai ces 16 centimes. Quant au 666 (?) euros restant je les laisserai à qui de droit .

 

666...certaines histoires autour de chiffre qui est mentionné dans l'apocalypse comme étant le chiffre de la bête m'ont souvent interpellé ou fait rire ! Tout derniérement je suis parti à la recherche d'un âne en fugue.

J'ai pris ,en le suivant à la trace de sa corde, un chemin dans la pampa où je n'étais encore jamais passé .

Je marchais dans le lit caillouteux d'une riviére assechée et voila qu'au beau milieu de nul part je me retrouve face à une voiture abandonnée. Le conducteur avait sans doute voulu faire de l'auto rodéo. Le détail amusant c' est que sur la portiére était dessiné  un grand "666".

Le hasard...

 

Début aout...

M. m' a rejoint. Nous avons commencé le nettoyage des cendres de notre maison. Elle retournera en Belgique prochainement pour des questions d'administrations et suivre une thérapie, chercher du travail, un autre logement...

Enfin , c'est des idées, des projets. Je suis sûr d'une chose ...c'est la vie qui décidera .

Nous avons mis notre petit chalet de pierres en vente !

La roue tourne, la vie nous emporte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires