Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 21:42

Une corde échelle nanométrique, et une autre étape vers des nanomatériaux complexes qui s'assemblent

(PhysOrg.com) - Les scientifiques du ministère américain de l'Énergie Lawrence Berkeley National Laboratory (Berkeley Lab) ont cajolé polymères pour se tresser en cordes vaporeuses nanométriques qui s'approchent de la complexité structurelle des matériaux biologiques.

Leur travail est le dernier développement dans la poussée de développer l'auto-assemblage des matériaux nanométriques qui imitent la complexité et la fonctionnalité de œuvre de la nature, mais qui sont suffisamment robustes pour résister aux conditions difficiles telles que la chaleur et la sécheresse.

Bien qu'il soit encore tôt dans la phase de développement, de leur recherche pourrait mener à de nouvelles applications qui combinent le meilleur des deux mondes. Peut-être qu'ils vont être utilisés comme échafaudages pour guider la construction de fils nanométriques et d'autres structures. Ou peut-être ils vont être utilisés pour développer des médicaments véhicules de livraison que la maladie cible à l'échelle moléculaire, ou à développer des capteurs moléculaires et tamis des dispositifs analogues que les molécules séparées les unes des autres.

Plus précisément, les scientifiques ont créé les conditions pour les polymères synthétiques appelés polypeptoids à s'assembler dans les structures de plus en plus complexes: d'abord en feuilles, puis dans des piles de feuilles, qui à son tour s'enroulent en hélices doubles qui ressemblent à une corde mesurant seulement 600 nanomètres de diamètre ( un nanomètre est un milliardième de mètre).

«Cette auto-assemblage notion de hiérarchie est la marque de matériaux biologiques tels que le collagène, mais la conception de structures synthétiques qui font cela a été un défi majeur», déclare Ron Zuckermann, qui est le directeur de l'établissement correctionnel biologique Nanostructures dans Foundry moléculaire Berkeley Lab.

( Et cet article date de 2010...)

 

dimanche 09 septembre

 

Les découvertes scientifiques pourraient  nous autoriser tout les espoirs , en matiéres d'énergies, de santé , de matiéres premiéres, de dépollution, de malnutrition......

A vrai dire,  il n'y a pas un seul probléme mondiale qui ne pourrait avoir sa solution.

Les nanosciences qui n'en sont encore que dans les premiers balbutiements en sont déjà à imaginer de pouvoir créer du n' importe quoi avec un autre n' importe quoi.

Ave un modéle de ce "quoi donc" il pourra construire en un temps infime un autre exemplaire de ce "quoi donc".

Reproduisible autant de fois que souhaité... Avec un peu de tout , on fera ce qu'on en voudra...une pizza, une paire de chaussure, un ordinateur...Il "suffira"de modéliser nanotechnologiquement le modéle de départ pour qu' il s'autoreproduisse  ensuite au gré des souhaits.

Avec du "n'importe quoi", ou presque, simplement une matiére, qui sera "dé-molléculée" pour être ensuite reconstruite, "re-molléculée" sur un modéle , les technologies appliquées de ces nouvelle sciences arriveront ainsi à produire des miracles tels " la multiplication des pains" du Christ.

N 'est ce pas ainsi que la nature fonctionne ? Ne sommes nous pas le fantastique résultat d'un auto-assemblage de matiéres, les briques du "vivant".

Mais si les briques du vivant sont partout, le souflfe , le souffle du vivant, d' où vient il celui là ?

 

je suis dés-astré aujour d'hui. C'est un jour pesant. 

 

L' effet tunnel et l'effet papillon qu' ont ils en commun ?

Une auto- transformation. 

Quelle est la force qui sous-tend l'un et l'autre, qui dirige le processus, permettant l'attente et le silence comme la projection , l'éclatement , la libération , l'accomplissement ?

Y a t' il autre chose dans les sciences qui ne soit pas équation, langage, écriture ?

 

« Le Verbe s'est fait chair » (Jn 1,14)

 

L'esprit saint est bavard ! il est même intarissable ...

L'esprit saint peut il être autre chose qu'un langage, un verbe animé et animant ?

Un verbe d'aimé et d'aimant, de feu et d'ivresses ?

 

Ce crop en papillon, n'est il pas admirable ?

.

Que de fois ne me suis je pas imaginé être comme ceux là ?

Prisonnier dans une prison de fibres , une toile douce mais tendue , serrée, et puis après...l'envol

Quand j'étais gamin il m'arrivait d'aller me promener dans l'ancien camps de concentration nazis de Brendonk. Drôle d'idée, n'est ce pas ?

Plus loin, là-bas, dans un autre camps, plus lugubre encore, des murs noircis de fumées avec des dessins de papillons .

C' est des enfants juifs qui les ont dessinés avant de partir...

Savaient ils vers quoi ils allaient ?

Ce tunnel est long, je n'en vois pas la fin, cependant je la sens. 

Oui, j'arrive au bout de "quelque chose "et bientôt ce sera la délivrance, la joie et la paix.

Mais je n' y suis pas encore . La nuit est seulement un peu moins noire.

 

M.

Madrugada...une étoile de moins , c'est la nuit qui se retire. Un chant léger, est ce celui du rossignol ou de l'aimée ?

Je n'attends plus que toi pour me lever et crier des cris d'allégresses.

Lorsque toi aussi tu auras vu le jour nouveau, celui de notre salut , à tous, je saurai que mes yeux ne m' ont pas trahi, et que mes mains ne m' ont pas menti.

Et si je garde encore le silence malgré ce chant brûlant sur mes lévres, c'est pour que tu sois là , toi aussi .

Comment pourrais je danser pour notre seigneur si tu n'est pas là ?

Le cantique des cantiques, que pourions faire de meux que le danser, toi et moi, comme avant quand nous étions encore vivant d'une vie d'enfant, aux amours cristallins et sucrés ?

 

Quand j'étais gamin je m' endormais et j'entendais, comme venu de nulle part ailleurs que du fond de mon cerveau, des chants mélodieux, de la musique classique,  céleste.

Ce qui m' a toujours étonné c'est que chez mes parents nous n'écoutions quasiment jamais ce genre de muisque. Ainsi je me demande encore où pouvait bien être l' artiste ?

 

Le morgellon.       

C'est lui qui est venu à moi . Je ne l'ai pas cherché . Était ce dû à ce que nous appellont "le destin", une irraison dans la raison ou n' exprimait il qu' un simple évenement statistiquement correct ?

La pierre tombée d' en haut de la tour doit bien tomber quelque part . Sur une tête, sur un pied, sur une fleur, sur une abeille ou sur une fourmi. La pierre tombée de la tour a fait rire, a fait souffrir et a fait mourrir.

Un jour le bâtisseur décidera , il en fera une pierre d'angle ou il l' a laissera à terre, là où elle est tombée.

 

Etre contaminé par le morgellon ou en être un témoin direct  c'est entrer dans un cheminement où l'équilibre mental est souverainement menacé, par la maladie en elle meme mais aussi par ce refus des autres, des médecins principalement, d'en reconnaître sa réalité . Un ostracisme psychique....

Là où l'un se maintient droit, l'autre tombe, le troisiéme plie ou casse.

Un contexte n'est pas l'autre mais la violence du coup est toujours pareille, aussi forte.

" Madame , Monsieur , c'est dans votre tête. Le morgellon est imaginaire ! "

Pour moi, pour M. , pour tous ceux là qui souffre du morgellon, c'est encore une autre douleur, un autre basculement que celui qui contraint le corps et la chair à tant de vicissitudes .

 

Ceux là, ceux qui ne peuvent y croire, qui s' y refuse au nom d'une connaissance dont ils ignorent qu'elle est déjà dépassée, pourront ils comprendre un jour, le mal, les souffrances, qu' ils nous ont infligés ?

 

Nous voici arrivés à la confrontation de deux " vérités "opposées.

Comment allons nous nous élucider ce paradoxe ?

Certains voient et d' autres pas.

Ce qui m' a toujours intrigué c'était la vitesse avec laquelle ces choses, comme ces grains noirs, petits (0,5 mm), sortaient de la peau de M. ils apparaissaient en une fraction de seconde, il n'y avait rien et un instant d'après il y avait quelque chose , un fil , une petite pierre, un morceau d'insecte qui était là, bien visible.

 

Donc c'est que cette expulion avait une vitesse supérieure à celle que l'oeil peut capter.

Comment est ce possible une telle chose ?

 

Voici une joile histoire de rouge gorge.

 

 link

 

 


Erithacus rubecula est le nom du rouge gorge familier.
Tous les ans il effectue un voyage de la Scandinavie jusqu'à l'Afrique équatoriale.
Voyage de quelques 13 000 kilomètres qu'il effectue sans aucun problème et sans se perdre.

Quelle est donc cette boussole interne dont le rouge-gorge est doté?

Dans les années 70 Wolfgang et Roswitha Wiltschko de l'université de Francfort placent des rouges-gorges dans un champ magnétique artificiel.
Ils constatent que les oiseaux ne perçoivent aucune inversion de la direction du champ magnétique, ils ne font aucune différence entre le nord et le sud.
En revanche ils sont sensibles à l'inclinaison (l'angle que font les lignes de champ avec la surface terrestre) du champ magnétique, qui est leur seul moyen de s'orienter.
Ils découvrent aussi qu'en bandant les yeux des rouges-gorges, ils ne peuvent plus s'orienter, et déduisent que le mécanisme d'orientation du rouge-gorge grace à l'inclinaison du champ magnétique se trouve dans leurs yeux.

Récemment Thorsten Ritz de l'Université de Floride propose que ce mécanisme est l'intrication quantique.
Il émet l'idée que la rétine du rouge-gorge contiendrait une molécule où deux électrons forment une paire intriquée de spin total nul.
Lorsque cette molécule absorbe un photon de lumière visible, les électrons se séparent et deviennent sensibles au champ magnétique.
Si celui-ci est incliné, il crée un déséquilibre entre les deux électrons qui modifie la réaction chimique subie par la molécule, réaction ensuite traduite en impulsion nerveuse dans le cerveau du rouge-gorge qui voit alors l'image du champ magnétique terrestre.

D'après des calculs faits en laboratoire , la sensibilité de l'intrication des électrons au champ magnétique persisterait 100 microsecondes dans la rétine de l'oiseau.
C'est une des plus longues durée de maintien d'un effet quantique dans le monde macroscopique .

Source : Vlatko Vedral dans Decoding Reality,the universe as quantum information
 
Revenir en haut Aller en bas
link

Partager cet article

Repost 0

commentaires