Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 09:48

Ola,

Des fibres dans le corps ...des fibres partout !
C'est ça la nanotechnologie, c'est ça le progrès scientifique .
Alors ...et bien, l'apocalypse, nous y sommes et ce qui vient ne va pas être drôle à vivre.
Attachez vos ceintures, ça va décoller bientôt !
Un jour, un an, dix ans ? C'est assez évident que cette humanité court vers des désastres sans nom.
Il ne faut pas être prophète, ni devin, ni médium pour comprendre cela, il suffit d'avoir un peu de bon sens et d'être correctement informé. ( ce qui va de pair )
Alors que faire ?
A chacun ses croyances .
Pour moi ,c'est clair que c'est la foi en Christ qui donne sens à la vie et à la mort.
"Dieu", notre père céleste, tel qu' il nous est révélé par notre seigneur est mon seul garant, ma seule espérance et en "Lui" je met toute ma joie.
Mettre son espérance dans le père céleste par la prière et par l'action c'est honorer, glorifier, le Christ, notre rédempteur.
"Lui" il a les paroles de la vie éternelle.
----------------------------------------------

En ce 1 er mai .. fête du travail !
Bon amusement .

L’origine du mot travail vient du latin tripalium, qui était un instrument de torture à trois pieux. Cela montre à quel point le travail était mal considéré depuis l’époque de la Rome antique ! Lois de Guill. = tourmenter, souffrir. Le verbe travailler vient du latin populaire tripaliãre, qui signifie torturer avec le tripalium. Au XIIème siècle, le sens de travailleur devient plus moderne, signifiant celui qui tourmente. Dans la Grèce antique, seul le travail agricole était parfois valorisé. En général, il fut réservé aux esclaves dans la plupart des civilisations jusqu’à l’ère industrielle du XIXème siècle. Au Moyen Age, les ‘ lettrés ‘ méprisent le travail agricole et tout ce qui n’est pas intellectuel. Les clercs et les chevaliers considèrent ceux qui travaillent comme inférieurs. La corvée était d’ailleurs le travail obligatoire gratuit dû par les paysans à leur seigneur, d’où sa signification actuelle : une corvée est bien une tâche obligatoire déplaisante. Au XIIIème siècle cependant, le principe du travail se modernise un peu, réhabilité par la scolastique (philosophie enseignée dans les universités au Moyen Age), et les cisterciens se mettent à cultiver leurs domaines. Le travail devient ensuite facteur de production au XVIIIème siècle, puis vu comme une liberté créatrice au début du XIXème siècle. Enfin, la notion de salaire vient en contrepartie de la pénibilité du travail, offrant de ce fait la possibilité théorique de s’enrichir par ce même travail

Partager cet article

Repost 0

commentaires