Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 06:19

C'est quoi cette histoire ?

Avant hier, j 'ai pu rencontrer le docteur psychiatre Philoména Agostino à la délégation de santé pour le "conselho" de Lagos, afin de lui expliquer la situation de mon épouse et demander une intervention des autorités afin que soit prononcé une mesure de protection à son égard.

J'étais enfin rassuré, ce médecin était attentif et compréhensif; Elle a de suite fait un mandat pour que M. soit emmené chez un psychiatre pour un examen et éventuellement une hospitalisation .

Le lendemain, une ambulance avec deux policiers est venue la chercher. Aprés quelques résistances elle a été emmenée, menotée, pour l' hôpital psychiatrique de Faro.

Ouf ! cela c'était bien passé, les policiers, un homme et une femme avait été patients et très corrects, sans violence.

Dans la maison c'était toujours un grand désordre, avec de moins en moins d'objets. mais le plus inquiétant c'était bien cette eau qui coulait partout imbibant murs et plafonds.

Il était temps d'intervenir car M. avait déjà commencé à arracher des prises électriques des murs et donc le danger d'électrocution était bien présent.

Au vu de tout cela c'était clair pour moi, que nous allions repartir pour un tour d'hôpital, d'internement en psychiatrie .

Et puis....

Voila que M. est arrivée un peu avant minuit à ma cabane, en taxi ,. Ils l'avait laissé repartir ...pour les deux médecins psychiatres tout allait bien ! M. n'est pas dangereuse ni pour elle même, ni pour autrui.

Ils avaient décidés cela sans même me questionner, demander ma version et sans ce renseigner sur les antécédents psychiatriques de M, sans rien savoir d'autres que ce que M. pouvait leur raconter.

C'est quoi ça ? De l incompétence ? Une erreur administrative ?

Ont ils eu peur d'un cas trop lourd car j'avais mentionné que M. était atteinte par la maladie du morgellon sur ma demande écrite ? Peur d'une contamination ?

Cette décisison de la laisser repartir ainsi, sans soin, comme ça, comme si de rien n'était, est totalement incompréhensible et inadmissible.

Cette nuit, M. est donc venue me harceler. Elle n'a pas dormi évidemment, j'ai dû rester vigilant toute la nuit, ne somnolant que quelques heures car j'étais exténué . Au matin , elle est partie en laissant ses affaires, deux sacs remplis de toutes sortes d'objets assez hétéroclites . Elle n'a plus de carte d'identité, ni de passeport mais elle a gardé sa carte de banque.... Les dépenses inconsidérées vont sûrement aller bon train... c'est normal .

Que faire maintenant ?

Et bien là je crois que j'ai fait tout ce qu'il fallait. Poursuivre ce combat, est ce encore utile ? Ne suis je pas confronté à un adversaire bien trop fort pour moi ?

Je dois veiller à me protéger maintenant car si M. est dangereuse pour elle même, elle l'est aussi pour moi .

Les ruines de notre maison incendiée en 2011 en témoigne encore.

9 heures ...je vais passer au commissariat de police de Lagos pour leur expliquer la situation . Peut être que les deux policiers pourront témoigner de l'état de dangerosité dans lequel M se trouve ? . Sait on jamais ?

-----------------------

je me doit de bien préciser ceci au sujet de la maladie du morgellon.

Au départ, à l'origine ce n'est certainement pas une maladie psychiatrique.

Cependant le morgellon peut engendrer de très graves perturbations mentales tels que : Schizophrénie, démence, tendance suicidaire, trouble de bipolarités !

Ceci est largement commenté dans les forums "morgellons".

Ce n'est pas systématique, heureusement mais c'est un risque et il est à prendre en considération dans le suivi médical ( le cas échéant et espéré) de ces personnes.

photo Serge Yockell .  Il n'y a pas que les humains qui peuvent être contaminés par le morgellon

photo Serge Yockell . Il n'y a pas que les humains qui peuvent être contaminés par le morgellon

Partager cet article

Repost 0

commentaires